AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On est pas sorti de l'auberge... [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolaï Idogawa
Petit(e) timide
avatar

Nombre de messages : 10
Niveau RP : moyen voir bon
Date d'inscription : 21/06/2008

Carte d'Identité
Age: 16 ans
Chambre n°: 4
Votre âme soeur: //

MessageSujet: On est pas sorti de l'auberge... [Libre]   Sam 21 Juin - 13:31

« N’oublis pas ton casque, fais de jolis rencontres, et ramène moi un bellâtre ! »
« Maman… »
« Laisse moi être mère poule veux-tu ? »

Le Russe ne répondit rien, se contentant de lever les yeux au ciel. Depuis le divorce de ses parents, sa mère était légèrement devenue schizophrène. Entre le visage de la mère poule inquiète, et l’espèce de bête assoiffée de vitesse, qui l’aurait vendu corps et âme pour gagner une course. Remarque il la comprenait. Maintenant qu’il s’était prit au jeu, ses motivations avaient évoluées, les gains financiers également. La moto, plus qu’une passion, un investissement.
Mais aujourd’hui, pas de course alors qu’il enfourchait sa moto. Ce matin, c’était la rentrée, et pour ainsi dire, il y allait à reculons. Nicolaï faisait partit de ce qu’on appelait les « racailles » de la ville. Amusant lorsqu’on savait que deux ans plus tôt il faisait partit des citoyens aisés de sapporo. Mais le destin s’en mêlant, des choses en amenant d’autres, le blondinet était venu à détester ce monde qui avait pourtant été le sien. Bien plus à l’aise dans sa nouvelle peau, le russe s’était résigné à se rendre dans la nouvelle école.

D’après ce qu’il avait saisit, les futures stars passaient par l’espèce de palais… totalement grotesque d’ailleurs, comme si on avait besoin du luxe, pour faire ressortir les talents… comme quoi ça cachait plus de défaillances qu’autres choses, mais il se garderait bien de le dire dans les premiers temps. Il n’était pas le seul à se présenter devant les hautes grilles de la structure. A en juger par les divers élèves, eux, resteraient en minorité...

** Ca nous fait une belle jambe tiens ! Avec un peu de chance tu retrouveras certains amis ! Ne rêve pas… Ca serait… l’hécatombe. L’apocalypse pendant qu’on y est ? Et après tu te demandes de qui tu tiens tes dramatisations en tous genres ? **

Moto rangée – y avait-il un parking dans l’enceinte ? -, casque à la main, il avança sans se presser outre mesure. Déjà qu’il n’avait pas spécialement tenu à être ici… Sa mère l’avait quelque peu forcé la main… bon d’accord, elle l’avait totalement saoulé afin qu’il promette d’y aller. Peu conventionnel comme méthode, mais que voulez vous…

Avançant, le regard levé vers la bâtisse, ignorant les autres élèves qui se dirigeaient vers le hall, il remarqua à quel point les profils étaient différents. Timides, extravertis, blasés, surexcités, et pour de rares, calmes. Le Hall. Point de rencontre, et surtout lieu formidable où on lui donnerait une chambre. Nicolaï n’avait pas spécialement envie de dormir dehors, même si le ciel dénué de nuages incitait au camping, et n’avait pas non plus envie de quémander un toit, à quiconque se trouvait ici.

Vêtu d’un jean noir, ni trop serré ni trop large, et un tee shirt, col roulé sans manche blanc,le russe entra lui aussi dans sa future école, pas du tout convaincu. Niveau déco et niveau choix des couleurs il avait vu mieux…personne n’était parfait. Mis à part lui, mais ça, c’était une autre histoire, qui n’a rien à faire ici. Les tréfonds du cerveau atteint de Nicolaï seront pour plus tard.

Avisant un groupe qui attendait visiblement devant l’accueil, il leva les yeux au ciel, agacé. Pourquoi est-ce qu’ils ne différaient pas la date de rentrée ? C’était un bordel sans nom, et trop de gens tuaient les gens… sans compter qu’il n’aimait pas spécialement avoir autant de bruit autours de lui. Pas qu’il était sensible des oreilles, mais ça avait le don de lui taper sur les nerfs. Un visage neutre remplaçant l’agacement, il se laissa tomber sur une chaise, non loin de l’accueil, sortit le magnifique joujou qu’était son mp3, et se coupa instantanément du bruit ambiant. Place aux sons XD Posant son casque de moto à ses côtés, il regarda d’un œil blasé les divers élèves, repérant directement ceux qui étaient là pour espérer devenir stars…

** On est pas sorti tiens… rappelle moi pourquoi j’ai accepté ? Étant dans le même état légèrement…alcoolisé… je ne m’en souviens pas… tu sers à rien**

Poussant un soupir résigné, battant du pied au rythme de la musique, il attendit que le plus gros de la foule se disperse, histoire de pouvoir prendre les renseignements à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On est pas sorti de l'auberge... [Libre]   Dim 22 Juin - 12:51

    Jeune homme découragé par sa venue ici , il n'avait autre choix que de partir de son cocon familiale . Où devrais-je dire de poursuivre les conséquences de sa fugue . Malgré tout , il s'avait que tout cela ne durerait que quelque temps & que d'ici quelques mois il serait débarrassé de l'angoisse pour sa tante . Il soupira légèrement , descendant du Taxi avec fière allure pour se diriger vers l'entrée de l'internat . Assez spacieux & blindé , il ne posa son regard que quelque minute & repartit vers sa direction . Il marchait à pas lent , essayant de détendre l'atmosphère le plus possible , ce qui semblait pour le moment « Impossible » . Il décida tout de même d'entrer , le regard figé au sol en faisant mine de ne rien voir . En effet , il pouvait apercevoir dans la cours , des visages pâles , joyeux , tristes & neutre . Lui faisait bien entendu partit des « neutres » . Il inspirait son regard dans une flaque d'eau par ce temps légèrement provoquant . Il afficha un bref sourire mesquin et repartit , droit devant lui . Main dans les poches & tête levé , il se dirigeait fièrement vers le Hall qu'il ne pouvait s'empêcher de contempler . Mais , qui semblait plus grand que de vu à l'extérieur . Il s'empressa donc de rentrer avant que la pluie ne tombe , pour se mettre comme on dit ; Plus à l'aise où à L’abri . Il ouvrit donc la porte sans difficulté , entrant sans faire plus attention que sa à la déco . En effet , savoir de qu'elle structure était fait ce bâtiment , ne lui importait que peu . A quoi bon cherchait la perfection & les détails précis , quand on ne vient que par force de l'ordre & par recherche du talent ? Remarque , il l'avait peut-être déjà trouvé si on n'en juger son expérience à la comédie où devrais-je dire au « Théâtre » .

    Il s'empressait donc d'aller s'asseoir , ne faisant que bref attention qu'il y avait quelqu'un à côté . Les gens semblaient si presser que rien qu'à l'idée de les regarder , sa pouvait lui mettre les nerfs à bloque . Il se releva donc avec élégance & partit vers un distributeur de boisson , fouillant dans sa poche s'il pouvait trouver une médiocre petite pièce . Et ce n'est qu'au bout d'environ 30 sec. qu'il parvint à sortir de sa poche une pièce , pour la rentré convenablement dans le distributeur . Sélectionnant sa boisson , il avait prit la peine de reprendre la monnaie en se baissant délicatement . Il retourna s'asseoir avec vitesse , sa boisson en main . Il réfléchit un bref instant & ouvrit sa cannette de « Coca » assez délicatement pour éviter d'en faire gicler de partout . On n'entendit alors un léger « Chticks' » à l'ouverte de sa boisson . Il en prit quelque gorger en le reposant juste à côté de son siège . Et c’est dire qu'il en avait marre d'attendre , mais se retient laissant apparaître sur son visage une légère grimace . Il prit alors un air plus détendu , s'allongeant sur sa chaise où plutôt d'une position confortable & laissant échapper un petit soupire de ses lèvres pulpeuse . Le jeune garçon était habiller d'un jeans bleu clair simple , légèrement déchiré à quelque endroits ainsi que d'une chemise blanche très simple légèrement déboutonner . Collier ? Peut-être , mais je n'appellerais pas vraiment sa un collier , je dirais plutôt une chaîne .

    Effectivement , une chaîne en argent simple & belle . Mais ce n'est pas tout , il avait également son piercing en « Or » sur l'oreille gauche qu'il avait prit la peine de désinfecter . Des chaussures de marque comme à son habitude blanche avec quelque traits noir qu'on apercevait que brièvement . C'était à peu près tout sur sa tenue du jour . Cheveux détachés & libre comme l'air , luisant & lisse comme jamais . Il finit par sortir de sa poche un « Ipod » dont son soutien n'était qu'une simple mini-chaussettes noir . Il enfila ses écouteurs - une à une - , mettant en route une musique qu'il choisit par ses propres goûts ; Mother Love Bone - Holly Roller . Du Rock - Métal effectivement , un fan & je le confirme . Après tout , il n'y a pas de honte ? Aucune d'ailleurs , la honte se serait plutôt d'écouter de la Tecktonik . Franchement , il faut être malade pour aimer ce genre de chose , enfin bref ... Ce n'était pas vraiment la question du jour . Il soupira quelques peu , mais d'un air détendu & plus rafraîchit . Il finit par remarquer que son partenaire d'à côté avait également un MP3 en main . Coïncidence ? Absolument pas , sa semble logique après tout . Il possédait une chevelure mi-longue de couleur blonde qui le fit légèrement pensait à un surfeur même si ce groupe ne faisait pas partit de l'Internat . Mais , d'un autre point de vue son regard le fit plus penser à une racaille . Avait-il quelque chose contre ce groupe ? Absolument pas , après tout c'est un groupe comme les autres . Et c'est pour dire , mais contrairement à certains portant excessivement des jugements déplacés , lui ne faisait que le regarder de manière neutre & insensible . Il finit par détourner son regard vers l'accueil , pour admirer la file d'attente d'environ 4 mètre qui pouvait aller jusqu'à la cours . Du moins j'exagère . Il finit par se concentrer sur la musique , celle-ci n'ayant toujours pas changer .
Revenir en haut Aller en bas
Nicolaï Idogawa
Petit(e) timide
avatar

Nombre de messages : 10
Niveau RP : moyen voir bon
Date d'inscription : 21/06/2008

Carte d'Identité
Age: 16 ans
Chambre n°: 4
Votre âme soeur: //

MessageSujet: Re: On est pas sorti de l'auberge... [Libre]   Lun 23 Juin - 14:03

Les yeux doucement clos, le jeune russe espérait alors que les chansons défilaient, qu l’accueil soit prit dans un mouvement de foule, et que l’école ferme pour réparer les dégâts. En gros ça le faisait littéralement ch*er d’être là, et comptait le montrer…tôt ou tard. Seulement commençait à faire un petit moment qu’il patientait, ignorant les mouvements qu’il sentait autours de lui. Malgré le volume élevé de son mp3 – il s’en fichait des études qui affirmaient qu’il serait sourd à 30 ans – il pouvait tout de même distinguer des éclats de voix, ici et là. La grande majorité avait visiblement envie d’être ici, et cela agaça encore plus le ressortissant du pays de la vodka.

** J’aurais dû emmené un magasine, quelque chose … la rapidité c’est pas leur fort ! Ils ont pas finit de s’extasier sur les nouvelles chaussures d’une garce ? A croire qu’ils se souviennent de toutes les paires qu’elle à porter… oh God, sortez moi de là… ou mieux, envoyez moi une distraction quelconque…**

Invoquant les dieux, il rouvrit ses pupille,s et poussa un soupir à fendre l’âme en voyant que le hall ne désemplissait pas. Aucune organisation. Les intérimaires ils connaissent ? Non parce que si ce n’était que pour sortir « bienvenue à Kirei, votre chambre est au 3ème étage, chambre numéro X », il ne voyait pas pourquoi ça prenait autant de temps ! Eux qui étaient friqués, ils devaient bien connaître le proverbe qui dit « le temps c’est de l’argent ». Mais visiblement, le temps, c’était de voir comment leurs vaches à lait étaient vêtue. Le talent, cla restait à voir. Ils formaient les nouvelles stars ? Parfait, il fallait qu’on le lui montre, parce que visiblement, ici, personne n’avait l’air spécialement talentueux… oui il jugeait sur les apparences pour le coup et après ? Personne ne s’introduisait dans ses pensées… et à imaginer qu’un télépathe s’était introduit dans la foule… qu’il e soit ainsi, il ne revenait jamais sur ce qu’il disait.

Ses pupilles océans parcoururent la foule, observant un peu mieux la faune. Très beau était habillé à l’arrache, très peu étaient seuls, et très peu avait l’air aussi ennuyé que lui. Bien. A peine arrivé et déjà un fossé s’était creusé. On évitera de pointe du doigt que Nicolaï était de mauvaise foi. Un mouvement à côté de lui attira son attention. Un jeune homme, jean, chemise, chaîne, était à présent posé à ses côtés. Il remarqua rapidement que ce dernier avait également trouvé refuge dans la musique. Au moins une personne qui savait occupé son temps convenablement… remarque il n’y avait pas non plus une tonne de choses à faire. Soit on discutait, soit on restait seul dans son coin, soit on pestait en écoutant son groupe préféré. Il faisait parti de la dernière catégorie.
Cependant, au bout de 10 minutes de silence, il regarda son mp3 sans un mot. Et quelques secondes plus tard une exclamation outrée franchit ses lèvres.


_ Вшивый !!


Du russe, une insulte russe, l’équivalent de l’expression « oh merde ». Forcément ses origines ressortaient lorsqu’il s’énervait. Il frappa l’écran de son mp3, puis le balança dans son sac mécontent. Son engin venait de le lâcher, et sa mauvaise humeur ressortit immédiatement. Les bras croisés, il lança un regard noir à la file qui ne désemplissait pas.

_ Obligé d’attendre, plus de musique, l’ennui complet, et après on dit que c’est le luxe ?

La musique venant de l’ipod de l’inconnu à côté lui parvint bientôt. Une fois qu’il eut finit de pester en fait… plus pratique pour entendre les autres bruits non ? Il tendit l’oreille, et s’aperçut rapidement que c’était du rock… ou du métal… quelque chose de rythmée, mais ne pouvant distingué autre chose que le rythme, il ne savait pas le genre musical, ni même l’artiste qui jouait. Demandera ou ne demandera pas ? Passablement énervée, il prit le temps de se calmer un petit peu, avant de tapoter l’épaule du brun. Il attendit que celui-ci lui accorde un peu d’attention avant de demander, essayant de ne pas montrer son agacement... peine perdue.

_ Mon mp3 vient de me lâcher, et je ne supporte pas l’attente. Tu serais enclin à me prêter une de tes oreillettes ? Ça m’a l’air pas trop mal ce que tu écoutes…

Gros effort de sa part, mais pour le moment c’était la seule distraction qu’il voyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On est pas sorti de l'auberge... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On est pas sorti de l'auberge... [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kirei School :: ¤] Kirei School - Bâtiment A [¤ :: Le hall d'entrée-
Sauter vers: