AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perdue ? Non jamais...! [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aï Chikusa
Petit(e) timide
avatar

Nombre de messages : 4
Niveau RP : 15-20 ligne
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Perdue ? Non jamais...! [libre]   Mer 2 Juil - 17:09

Perdue Aï ? Ce n'était pas son genre, bien au contraire, elle savait toujours ou elle était, autant dans sa tête que physiquement... Oui, ça c'était elle! Un coup d'oeil à droite, puis un à gauche! Nooon! Pourquoi? Elle se laissait tombée contre le mur, son dos touchant la face glaciale, elle réprimait un frisson. Sa chemise blanche en soie ne permettait pas de la protéger du contact, bien au contraire. Ok, il fallait bien se rendre à l'évidence après tout... C'est quelque chose qui arrive à tout le monde, et à l'évidence même à elle sur ce coup.
Elle poussait un soupir en lachant sa valise et son petit sac devant elle avant de repousser une petite mèche noire qui glissait sur son visage. Elle regardait à nouveau autour d'elle, aucune porte, des couloirs sans fin. S'était-elle trompée de pensionnat? Si tel était le cas, elle aurait dû bien vérifier l'insigne à l'entrée... Il y aurait sûrement écrit: Labyrinthe. Parceque ses couloirs donnaient en effet cette impression et Lena, non loin de suffoquer, se devait de réfléchir.

*Bon bon... Pas de panique, si tu retournes sur tes pas, il sera juste logique que tu reviennes à l'entrée et tu trouveras bien quelqu'un à qui demander?*

Enfin demander, c'était un grand mot, Aï n'aimait pas vraiment déranger les autres. Elle préférait detruire ou se battre plutôt qu'être aidée mais à partir du moment où on pouvait considérer qu'elle était loin d'avoir le choix, il fallait bel et bien le faire.
Elle passait délicatement une main dans le creux de son cou en massant légerement, une simple habitude lorsqu'elle réfléchissait et c'est à ce moment qu'elle entendit des bruits de pas... Chance ou poisse? Elle allait très vite le savoir. Elle se redréssait en reprenant un peu de contenance, elle ne voulait pas vraiment qu'on la trouve dans un état pitieux dans lequel elle était pourtant.
Elle relevait donc la tête, prenant un air décontractée, un petit style "moi perdue, non jamais, juste un peu besoin d'aide" et par dessus tout ne pas laisser croire qu'elle était désespérée. Etait-ce l'instinct de survie qui parlait à sa place ou tout simplement le petit ego qui battait au plus profond d'elle même? Elle seule pourrait le dire, mais de plus en plus impatiente de savoir à qui était ces bruits de pas, elle se penchait légerement, curieuse, attendant cette personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harisu Ichimaku
Petit(e) timide
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Niveau RP : 18 ~ 27
Votre esclave/maître : [...]
Sexualité (rp) : Ne s'en ait jamais encore préoccuper ...
Date d'inscription : 03/07/2008

Carte d'Identité
Age: 17 ans
Chambre n°: Sept
Votre âme soeur: ][...][

MessageSujet: Re: Perdue ? Non jamais...! [libre]   Jeu 3 Juil - 18:01

    Il devait être dans les alentours de 7 heures du matin. Une heure assez matinal me direz vous, je vous comprends, c’est bien normal. Et bien, à cette heure ci, un avion venait tout juste d’atterrir, en laissant à ses passagers le « luxe » de descendre. Et dans cet avion venant tout droit du continent Américain, de New York pour être plus exacte, une jeune femme qui avait tout d’une japonaise atypique descendit de cet avion. Pourtant, son anglais était parfait, avec un accent qui est bien spécifique des Etats Unies. Et bien oui, malgré ses origines japonaises, elle est belle et bien américaine, enfin américano-japonaise pour dire toute la vérité. Le fait d’avoir une nationalité venant de deux pays, lui donnait des droits particuliers. Car, elle était tout aussi bien japonaise qu’américaine. A présent, détaillons là un peu. De son 1 mètre 68, Harisu Ichimaku était habillée d’un T-shirt à longue manche de couleur blanc, avec par-dessus un débardeur noir avec les rebords rouge sang, avec par-dessus, une veste de couleur violet très foncé, qui était un peu trop grande pour la demoiselle, avec la fermeture éclair de couleur rouge. Puis une minijupe plissée de la couleur sombre qu’est le noir, avec des longues chaussettes à rayures noires et blanche, et aux pieds, des bottes compensés noires avec la partit compenser grise. Avec sa, ça lui donnait une taille dans les alentours d’un mètre 72 ! Et avec la saison, elle avait sur les épaules, un long manteau noir. Et malgré le peu de soleil qu'il y avait, elle portait une casquette noire avec la partit de devant blanche, ayant sur la partit blanche, deux têtes de morts de lapins. Harisu portait une petite sacoche en bandoulière, qui était de couleur noire ayant des petites touches de couleur rougeâtre. A l’intérieure, un appareil photo s’y trouvait. Dans sa poche de veste, elle avait son portable, avec bien entendu, la fonction appareil photo, avec un qualité un peu supérieure à la normal des autres portables. Dans la poche de sa jupe, un petit appareil photo numérique. Vous vous rendez bien compte qu’elle ne manque pas de matériel, mais pourquoi tout sa ? Et bien, la jolie brune est parfois bien tête en l’air et oublie parfois où se trouvent les choses, alors qu’elle venait à peine il y a une minute de le ranger. Et se n’est pas une expression ou autre, parfois, c’est bel et bien véridique.

    Une cigarette à la bouche, et ses bagages à la main, elle marchait d’une démarche nonchalante, fatigué et presque sans volonté. La jeune femme avait dormit pendant tout le trajet, et en se réveillant, elle était bien fatiguée. Et cela se voyait dans ses grands yeux couleur bleu nuit. Harisu prit un certain temps pour arriver en dehors de l’aéroport. Elle appela un taxi, et en parlant anglais, elle demanda à aller jusqu’à la prestigieuse école qu’est Kirei School. La jeune new-yorkaise, fatigué, n’avait même pas fait attention sur la langue. Elle avait parlé anglais ! Et elle se trouvait sur l’état japonais. Pourtant, son japonais était tout aussi bien que son anglais, car après tout, Harisu était bilingue. L’anglais et le japonais étaient pour la photographe, ses deux langues maternelles. Néanmoins, elle avait vécut jusqu’ici aux Etats Unies, et elle était plus habituer à parler anglais que japonais. Seulement, il faudrait bien qu’elle s’y habitue. Une vingtaine de minutes après son arriver dans le taxi, le téléphone portable de la nouvelle étudiante sonna. Au début, Harisu n’avait même pas prit compte de ce fait, c’est juste au moment où le chauffeur lui fit remarquer qu’elle décrocha. C’était son entourage aux USA. Ses amis, ses parents, ses professeurs, et tout le reste. A l’annonce de son départ, tous étaient en même temps assez tristes et en même temps assez heureux pour elle. L’américano-japonaise avait fait de son mieux pour tous les consoler, mais se n’était pas toujours facile. La conversation dura un certain temps. Après un moment, Harisu, fatiguer et lasse des cris de son entourage, elle raccrocha aux nez de ses compatriotes. Le voyage dura deux bonnes heures. L’hiver était bien présent dans les terres japonaises, mais le froid n’était pas le même qu’à New York. Là bas, il faisait beaucoup plus froid qu’ici, mais la neige tombait un peu plus souvent. Tellement que parfois, on avait besoin de machines pour dégager les dizaines et les dizaines de centimètres de neige qu’il y avait sur les routes et sur les rues. Mais c’est vraiment un beau quand on y pense, mais à force, avec l’habitude, l’émerveillement diminue.

    Quand enfin la voiture est arrivée à destination, Harisu sortit, toujours aussi fatigué, les bagages à la main, elle commença à s’avancer. Le grand portail était d’une couleur noble et précieuse. La brune le passa et détailla un peu le bâtiment. Il n’y avaient que ces mots pour qualifier l’architecture de ce bâtiment : Grandiose, magnifique et enfin mi-asiatique, mi-occidental. Le style était particulier, mais beau et ça s’accordait bien ensemble. La luxure que dégageait le bâtiment était évidente. Et d’après l’histoire de cet établissement, et le but, l’argent était presque un point pour se faire qualifier. Même si il disait que tout les frais scolaire seront pris en compte par l’établissement. Autour de l’établissement, de la végétation venant des quatre coins du globe semblait s’être réuni en ce lieu. C’était bien sur spectaculaire et incroyablement beau, mais la fatigue de la jeune et nouvelle étudiante était telle qu’elle ne le remarqua même pas. Le hall était semblable à l’extérieure, grandiose et superbe. Le tout devait sûrement avoir été fait par les plus grands, les matières utiliser était de qualité et pourrait encore durer bien longtemps. En entrant, elle vit une belle jeune femme, assez sportive, mais ayant un style vestimentaire soigner. C’est se qu’on pourrait appeler avoir la « classe ». Harisu s’avança vers elle, toujours en gardant, comme à son habitude, son sourire en coin. Toujours cigarette en bouche d’ailleurs. Mais l’odeur était plutôt parfumée, vanille, voilà l’odeur. Tout bien même, cela restait du tabac, et une certaine odeur nocive persistait. La fumeuse s’arrêta devant la sportive et s’exclama d’une voix mi-fatiguer, mi-enjouée :

    « Good monin… Hm …

    Harisu, toujours encore un peu fatiguer, oublia un instant dans quel pays elle se trouvait, et elle reprit dans la langue commune qu’est le japonais. Et dans les deux langues, son parler était parfait.

    « Ohayô ! Je suis Harisu Ichimaku, je suis nouvelle. Toi aussi ? »




[HS: Désoler pour le nombre de ligne. D'habitude, j'en fais pas autant, même pour un premier post. J'en suis moi même étonner.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Perdue ? Non jamais...! [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suivre les règles? Jamais! [Libre]
» Libre à jamais dans mon cœur et dans mon âme... [Libre aux indiens]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Petite virée dans le Canyon [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kirei School :: ¤] Kirei School - Bâtiment A [¤ :: Le hall d'entrée-
Sauter vers: